LMNP - investissement

L’investissement locatif peut être une source de revenus fiable à condition de connaître le marché de l’immobilier et de suivre les conseils d’un conseiller en gestion de patrimoine.Quoi qu’il soit, il est préférable d’investir en location meublée non professionnelle (LMNP) afin de bénéficier de différents avantages fiscaux. Qu’est-ce qu’il faut faire pour obtenir le statut de loueur meublé non professionnel ?

Devenir le propriétaire d’un bien immobilier

Tout le monde peut investir dans une LMNP (location meublée non professionnelle). Il suffit d’acquérir un bien immobilier destiné à la location et de trouver un bon gestionnaire pour s’occuper de la gestion locative de l’appartement ou de la maison.

Contrairement à la location nue, le propriétaire doit louer son logement meublé pour bénéficier d’une réduction d’impôt et percevoir des revenus défiscalisés sur 20 ans. Bien entendu, il devra également signer un contrat de bail commercial avec un exploitant et respecter son engagement à louer la résidence pendant au moins 9 ans.

C’est de cette manière qu’un propriétaire-bailleur peut obtenir le statut LMNP. Quoi qu’il en soit, il est important d’avoir recours à un crédit immobilier pour financer l’acquisition d’un bien immobilier, car un tel projet nécessite un budget conséquent (150 000€ à 250 000€).

Investir dans une chambre de résidence de services

 

Si le propriétaire souhaite garder sa maison (ne pas la louer), mais il veut obtenir le statut LMNP et percevoir des revenus réguliers, il peut toujours se tourner vers les résidences de services pour exaucer son rêve.

Chambre de résidence

Pour ce faire, il peut investir dans l’une des chambres d’une résidence seniors, résidence étudiante, établissement d’hébergement à caractère d’hôtel, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou dans l’une des chambres d’une résidence de tourisme.

Dans tous les cas, une société de gestion s’occupe de la gestion locative de la chambre. En d’autres termes, l’investisseur n’est plus obligé de chercher des locataires, car cette tâche sera réalisée par un professionnel.D’ailleurs, c’est le gestionnaire qui perçoit les loyers versés par les locataires ou les résidents avant de les reverser à l’investisseur.

Investir dans une LMNP : Ce qu’il faut retenir

En ce qui concerne les revenus locatifs en LMNP, les investisseurs peuvent choisir entre deux régimes d’imposition (régime micro-BIC et régime réel). D’un côté, si les recettes locatives annuelles dépassent le plafond de 70 000 €, celles-ci peuvent être déclarées dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Dans ce cas, les revenus générés par l’investisseur subissent un abattement de 50 %. De l’autre côté, un contribuable ayant perçu des revenus inférieurs à 70 000 € peut se tourner vers le régime réel simplifié. Cela lui permettra de déduire les charges (frais d’acquisition, facture téléphonique et frais de déplacement lors de la recherche de locataire, frais de notaire, frais d’agence, etc.).

Il est d’ailleurs possible d’amortir la valeur d’un bien acheté il y a 20 ans. Pour ce faire, l’acquéreur doit renseigner la valeur estimée du logement à la date de mise en location. L’amortissement des meubles est aussi possible à condition de conserver la facture. Sinon, l’acheteur peut évaluer la valeur d’occupation des mobiliers lors de la création de l’activité.