Impôt

Payez moins d’impôt avec les SCPI

Investir dans une SCPI image

Le marché de l’immobilier d’entreprise est en général plus rentable que celui de l’immobilier locatif. C’est pourquoi la majorité des Français aiment Investir dans une SCPI. Le ticket d’entrée est toujours faible, la gestion locative des actifs est assurée par un professionnel et l’associé peut se créer un patrimoine immobilier diversifié de manière simplifiée. Il est d’ailleurs possible de payer moins d’impôt avec les SCPI.

Investir dans une SCPI

Investir son capital dans des SCPI fiscales

La plupart des investisseurs français savent très bien qu’il existe différentes catégories de SCPI sur le marché actuel. Les SCPI de rendement sont les plus performantes en termes de rentabilité, leur rendement net était supérieur à 4,40 % en 2017.

Les contribuables souhaitant réduire leurs impôts sur le revenu n’hésiteront pas à souscrire des parts de SCPI fiscales. Dans ce cas, le souscripteur doit choisir entre trois dispositifs : SCPI Pinel, SCPI Malraux ou SCPI déficit foncier.

Investir dans une SCPI fiscale Pinel

Investir dans une SCPI éligible à la loi Pinel, une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 12 %, 18 % ou 21 % du capital investi sera accordée à l’investisseur. En contrepartie, l’épargnant doit conserver ses parts pendant 6, 9 ou 12 ans.

Il doit également respecter le plafond d’investissement de 300 000 € afin de bénéficier de cette fiscalité avantageuse. Contrairement à l’immobilier locatif en loi Pinel, une société de gestion s’occupe de la gestion locative des actifs et de leur entretien.

Souscrire des parts de SCPI éligible à la loi Malraux

Il est par ailleurs possible de défiscaliser les revenus locatifs générés par un placement financier SCPI grâce à la loi Malraux. Pour cela, le souscripteur doit investir dans des parts de SCPI Malraux.

Si les actifs composant le patrimoine de la SCPI se trouvent dans la Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysage (ZPPAUP), le détenteur de parts pourra profiter d’une réduction d’impôt de 22 % sur le montant investi dans la limite de 100 000 €. La durée de détention minimum est de 9 ans.

SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI ÉLIGIBLE

Acheter des parts de SCPI déficit foncier

Investir dans des parts de SCPI de déficit foncier permet en général d’alléger l’imposition des revenus fonciers existants. En d’autres termes, un contribuable situé dans les tranches marginales de 30, 41 ou 45 % peut déduire la différence entre les charges (dépenses de travaux de rénovation) et les revenus fonciers que génère le placement s’il y a un déficit (moins-values) qui ne dépasse pas 10 700 € par an.

Ceux qui ont souscrit des parts de SCPI de déficit foncier à crédit peuvent d’ailleurs déduire les intérêts d’emprunt. En tout cas, cette catégorie de SCPI privilégie les actifs immobiliers situés dans les centres-villes nécessitant d’importants travaux de rénovation et/ou de restructuration.

Leur politique d’investissement consiste à réaliser des travaux de rénovation qui représentent entre 40 % et 60 % du capital investi dans l’objectif d’obtenir une moins-value sur l’exploitation. La durée de conservation des parts est de 15 à plus de 16 ans afin de bénéficier d’une réduction d’impôt de 22 % à 30 % des charges de travaux.